My Blog

Blogging about stuff

Abonne-toi !

On répond à vos questions !

Aujourd'hui, on répond à toutes vos questions ou vos remarques ! Et si vous aussi vous en avez, n'hésitez pas à répondre à ce questionnaire.

Toutes vos questions :

Le chiffre d’affaires n’est pas celui attendu, par rapport à la première levée de fond je suis relativement inquiet pour la suite. mon inquiétude est elle valable ? Quand pourrons nous utiliser les cocos pour faire des achats sur la plateforme svp ?

Le chiffre d'affaires de la première année était calculé sur une base de levée de 300k€ permettant d'assigner plus de ressources initialement. De plus, nous avons pris le pris le parti de lancer notre propre marketplace ce qui demande des efforts supplémentaires en termes de développement mais qui à notre sens est indispensable pour faire de Cocote l'alternative française !

C'est donc tout à fait normal pour une start-up qui développe un produit unique en son genre de prendre plus de temps au début afin d'avoir un produit répondant aux demandes et aux besoins du marché.

Le chiffre d'affaires pendant cette période n'a donc que peu de valeur, ce qui compte c'est la traction que Cocote va avoir une fois son produit livré en 'release candidate' (courant 2021), traction qui va générer une augmentation du chiffre d'affaires.

Concernant le cashback (les cocos), ils seront utilisables dès l’activation des premières boutiques marketplaces (en septembre 2020).


Bonjour, j’ai participé à la première levée de fond mais j’aimerais comprendre pourquoi une deuxième levée est nécessaire ?

Bonjour, nous avions prévu lors de la première levée un montant cible de 300k€ (voir la campagne 2019) sur lequel se basait les prévisions royalties.

Ce montant n’a pas été atteint mais nous avions néanmoins atteint le soft cap de 100k€ qui nous permettait de lancer la version minimale de notre produit.

Sachant qu'entre temps, le périmètre fonctionnel du produit Cocote FR s’est élargi notamment avec :

  • la mise en place de la marketplace ;
  • l’intégration d’intelligence artificielle pour classer correctement les millions d’offres ;
  • la mise en place de la marketplace entre particuliers (c2c type vinted);
  • la gamification autour des cocos (par exemple : Cocote Go).

Ces éléments n’étaient pas prévus dans le produit initial (c’est le principe même d’une start-up de s’adapter au fil de l’eau afin de trouver le produit adapté). Ils demandent un travail important mais qui nous semble indispensable afin de devenir l’alternative française à Amazon d’ici les prochaines années.

Ce qui mérite d’être fait mérite d’être bien fait, à titre d’exemple le budget pour la partie légale marketplace représente plus de 10% du montant de la première levée. Cocote est d’ailleurs, depuis peu, acceptée en tant qu’agent agrée auprès de l’ACPR ce qui témoigne de son sérieux en termes de conformité.

Plus le montant des fonds levés sera important et plus nous irons vite et donc le chiffre d’affaires et les royalties seront plus importantes dans une logique gagnant-gagnant avec nos investisseurs.

Cocote a choisi le crowdfunding en royalties pour financer son produit afin de préserver son indépendance et de ne pas dépendre d’impératifs purement financier pouvant nuire à la communauté que nous mettons en place.

Cela dit, je comprends pour un investisseur l’importance de connaître les conditions à venir et je peux donc vous affirmer que cette seconde levée sera la dernière en crowdfunding, c’est donc la dernière opportunité d’augmenter votre part de royalties à venir sur les six prochaines années sur un projet qui ambitionne (et nous ferons tout pour) de devenir l’alternative de référence à la marketplace Amazon dans cette même période.

Alors nous comptons sur vous, chers investisseurs, pour exploser les compteurs de cette seconde et dernière levée de Cocote en crowdfunding !


Google Shopping propose aux commerçants d'utiliser gratuitement son service de magasinage en ligne, en compétition directe avec Amazon aux Etats-Unis et généralisera ce principe dans le reste du monde cette année. Pouvez-vous évaluer l'impact sur votre futur chiffre d'affaires ?

Sauf erreur, Google Shopping n'est pas gratuit et applique une commission moyenne de 10-12% aux marchands (Cocote est à 7% à titre de comparaison)

Nous avions d'ailleurs rédigé un article fin 2018 à ce sujet : "5 bonnes raisons de ne pas utiliser Google Marketplace"

Cocote vise par nature à devenir l'alternative marketplace locale aux GAFA, peu importe que cela soit Amazon, Google ou Facebook.

Le principe et la stratégie restent les mêmes (avec certes quelques adaptations) et n'affecte peu/pas les prévisions de chiffre d’affaires.


Même si vous ne proposez pas que des produits français ou "responsable", le fait que certains produits viennent d'Amazon casse complètement votre concept

Nous pensons que le changement se fera dans un esprit d’ouverture où il est possible de comparer le meilleur comme le pire sur des critères objectifs et non dans un système élitiste qui ne présente que le meilleur.

Ainsi, toutes les boutiques sont les bienvenues à partir du moment où elles respectent les conformités légales et acceptent d’être comparées sur des critères objectifs. Car il s’agit bien cela : comparer !

Ce qui permet à Cocote de favoriser l’achat responsable en donnant les outils à l’utilisateur pour cela :

Certains utilisateur nous ont reproché de ne pas voir de produits avec de bons éco-score par défaut sur certaines catégories, ce qui est complètement normal à ce stade. Le catalogue de marchands Cocote est encore réduit à ce stade et plus nous aurons de boutiques et d'offres responsables plus celles-ci se positionneront en haut de liste des résultats et à terme Cocote disposera d’une base produit responsable des plus complète. Cocote est donc un outil qui s’adresse à tous les utilisateurs peu importe leur degré de conscience écologique et responsable où chaque utilisateur est libre de définir et utiliser ses propres critères.



Comments:

0 Comments: