Le chocolat équitable

Le chocolat qu’il soit en pâte à tartiner, pralinés, tablettes de chocolat, barre chocolatée… Cocote en raffole !

Mais ce produit est loin d'être éthique. Déforestation, travail des enfants, faible rémunération des producteurs… la production de cacao entraîne de nombreuses conséquences humaines et environnementales. Cocote part donc sur la piste du cacao pour en apprendre plus sur cette filière et tenter de trouver des solutions plus raisonnables !

Le chocolat, une production non équitable et non durable

De faibles revenus pour les petits producteurs

La production du cacao est essentiellement réalisée par des petits producteurs qui évoluent sur de petites parcelles. C’est lors de la négociation des fèves que ces derniers se voient défavorisés. Sous pression des grands industriels, les acheteurs tentent d’avoir des prix toujours plus faibles sans se soucier de rémunérer justement les producteurs.

Une déforestation qui s’accentue

Afin de maintenir leur rendement et leur revenu, les producteurs se voient contraints d’abandonner les cacaoyers vieillissants et peu rentables pour étendre leurs parcelles et donc prendre sur la forêt. Depuis les années 60, 80% de la forêt ivoirienne a disparue en partie à cause du cacao.

L’utilisation de produits chimiques

Pour maintenir une forte productivité, les producteurs utilisent des engrais chimiques à fortes doses entraînant une pollution importante de l’air, de l’eau et des sols.

Le travail des enfants

Les cacaoyers demandent beaucoup de personnels et les enfants constituent une main-d'œuvre gratuite pour les producteurs de cacao. Au total, ce serait plus de 2 millions d’enfants qui travailleraient dans les plantations de cacao. En Côte d'Ivoire et au Ghana, plus de 15 000 seraient esclaves !

La solution viendrait du commerce équitable ?

Pour remettre en cause la production actuelle du cacao, des labels pour le chocolat issu du commerce équitable, Max Havelaar, SPP (symbole producteurs paysans), WFTO, Bio partenaire se sont développés avec l’idée de proposer une alternative raisonnable aux consommateurs. Ces labels garantissent un revenu fixe aux producteurs, interdisent le travail des enfants et engagent de plus en plus d’actions pour protéger l'environnement.

Ces labels permettent-ils vraiment de diminuer les impacts sociaux ?

En Côte d’Ivoire, les producteurs issus du commerce équitable ne parviennent pas à dépasser le seuil de pauvreté, malgré une légère augmentation de leur revenu. Les producteurs ivoiriens sont donc toujours pris dans le même cercle vicieux que les producteurs du cacao conventionnel : déforestation, recours aux engrais chimiques...

Au Pérou, le commerce équitable a un impact très positif sur la vie des producteurs en le permettant des revenus plus élevés et plus stables. Grâce aux primes versées aux coopératives, ces dernières investissent dans des services essentiels : infrastructures médicales et écoles.

Les labels sont loins d’être parfaits mais permettent tout de même une avancée en améliorant les conditions de vie des producteurs. Alors la solution de Cocote est de consommer moins mais mieux car la surconsommation du chocolat n’est pas viable à long terme. Acheter des produits équitables peuvent permettent la reconversion des producteurs de cacao dans une production plus responsable. Acheter c'est voter, nous sommes les acteurs du changement !

Vous souhaitez acheter du chocolat blanc, noir, noisette ou encore de la pâte tartiner bio issus du commerce équitable ? Découvrez toutes les boutiques de chocolat sur Cocote !

Des idées cadeaux ? Cadeaux chocolats

Cot Cot Cot

Cocote a déniché ces infos sur Commerce Équitable France et Bastamag


Commentaires:

0 Commentaires: